Tests telephone mobiles forum
Rechercher : 
 
  |  Inscription newsletter : 
 
Telephones mobiles - Test actualité prix deblocageTest telephone mobile - Abonnement forfait mobileAccessoires sonneries logiciels manuels deblocageActualité opérateur constructeur telephonesCommunauté forum mobiles
Bienvenue sur Graphmobile.com   |   Contact
Téléphones mobiles > Wiko > Wiko Cink King

Test Wiko Cink King

Wiko Cink King - Test complet du Wiko Cink King

Pages :  
     


Introduction

Avec l'essor des forfaits sans engagement mais surtout sans subvention pour acheter un téléphone, les utilisateurs qui souhaitent acquérir un smartphone sans se ruiner se multiplient. Le constructeur français Wiko, fraichement arrivé sur le marché de la téléphonie mobile, l'a bien compris. En décembre 2012, Wiko a donc commercialisé trois nouveaux modèles de smartphones d'entrée de gamme sous Android. Parmi eux, on retrouve le Cink King qui se destine principalement aux amateurs de grand écran puisqu'il embarque une dalle de 5 pouces, et est commercialisé à 199 euros.

Le Wiko Cink King embarque donc un écran IPS de 5 pouces d'une résolution de 480 x 854 pixels, ainsi qu'un processeur dual core ARM Cortex A9 cadencé à 1 GHz et associé à 1 Go de mémoire vive. Il dispose aussi de 4 Go mémoire de stockage, extensible jusqu'à 32 Go par microSD, d'un capteur photo de 8 Mégapixels pixels et de la fonction dual SIM. Plutôt intéressant sur le papier, que vaut réellement le Wiko Cink King ?

WIKO CINK KING - Photo 1WIKO CINK KING - Photo 2WIKO CINK KING - Photo 3

Coffret

Comme les autres modèles récents de la marque, le Wiko Cink King est livré dans un boite élégante, noire et blanche, sur laquelle on retrouve une photo haute qualité du smartphone ainsi que ces caractéristiques principales. Un packaging très agréable ! A l'ouverture, on découvre directement le téléphone, puis sous le demi-fond on retrouve la batterie amovible, des écouteurs / kit mains libres, un câble micro USB pour le transfert de données du smartphone à un ordinateur et inversement, un adaptateur pour le chargement sur le secteur et enfin un manuel d'utilisation plutôt complet.

Design

Concernant le design du téléphone lui-même, son design n'offre rien de spécialement novateur, mais un classique plutôt agréable. Assez semblable à un Cink Peax en plus grand, le Cink King propose un design avec des bords et tranches arrondis, avec un cadre métallisé foncé plutôt esthétique. La coque arrière amovible est elle aussi très agréable avec sa matière effet nid d'abeille qui permet une très bonne prise en main. On note cependant encore la présence du haut parleur sur cette coque arrière, qui n'est toujours pas une bonne idée étant donné que le son est facilement obstrué lorsque le téléphone est tenu en main ou posé sur une table. Au premier abord le Cink King est donc plutôt agréable, mais uniquement si l'on apprécie les smartphones de grande taille. En effet, il mesure 14,7 cm de hauteur pour 7,65 cm de largeur, on déconseillera donc ce modèle aux petites mains, d'autant plus qu'il pèse 167 grammes ce qui est plutôt important pour un smartphone actuel.

Au dessus de l'écran, on retrouve à droite une caméra de façade pour les amateurs de Skype et autres applications de visiophonie, un capteur de luminosité et un capteur de proximité, et à gauche un diode de notification est également présente sur ce modèle, mais elle n'est visible que lorsqu'elle est allumée (sous le contour de l'écran en verre blanc). Cela permet de ne pas trop surcharger le dessus de l'écran. Le tranche supérieure du téléphone accueille le port micro USB ainsi que le port jack de 3,5 mm. La traditionnelle barre de volume se trouve de nouveau sur la tranche gauche et le bouton d'allumage et de mise en veille sur la tranche droite.

WIKO CINK KING - Photo 4WIKO CINK KING - Photo 5WIKO CINK KING - Photo 6

Utilisation générale

Ecran

L'écran du Cink King est sûrement son vrai point fort de par ses 5 pouces de diagonale. On aurait cependant pu espérer une résolution un peu plus élevée que du 480 par 854 pixels pour plus de précision et de finesse, mais il offre tout de même une qualité d'affichage assez appréciable par rapport à son prix. Le rendu des couleurs est plutôt bon et l'affichage des textes adapté à une utilisation quotidienne. Lors de la navigation sur différentes pages web, un léger pinch to zoom sera nécessaire, mais beaucoup moins que sur des modèles concurrents. On reprochera tout de même à ce modèle l'absence de mode automatique pour la luminosité, obligeant donc l'utilisateur à régler manuellement celle-ci. Concernant le tactile de l'écran, rien à redire, la navigation est fluide et rapide.

WIKO CINK KING - Photo 17WIKO CINK KING - Photo 18WIKO CINK KING - Photo 13

Performances

Son processeur double-cœur ARM Cortex A9 cadencé à 1 GHz associé à 1 Go de mémoire vive permet au "roi" des Wiko d'offrir une bonne fluidité d'utilisation. Dans l'ensemble, la navigation est plutôt bonne, la majorité des applications s'ouvrent et fonctionnent bien. On note tout de même quelques ralentissement du système si un trop grand nombre d'applications tournent en fond en même temps, il faut donc fermer les applications inutiles régulièrement depuis le multi-tâche auquel on accède facilement grâce à un appuis long sur le bouton home.

WIKO CINK KING - Photo 27

L'appareil est doté de la version Ice Cream Sandwich d'Android, sans ajouts spéciaux de la part de Wiko. Il présente donc toutes les fonctionnalités rattachées à cette version, même si le constructeur a déjà prévu de mettre à jour sa nouvelle gamme le mois prochain (avril 2013) vers la version Jelly Bean du système d'exploitation. La seule touche de Wiko réside, comme sur le Slim et le Peax, dans trois volets de raccourcis présents en haut de l'écran de notifications.

Fonction double SIM

Wiko s'est fait maître en matière de smartphones double SIM et ne déroge pas à la règle avec le Cink King. En effet, il dispose de deux ports pouvant accueillir des cartes SIM au format classique et d'opérateur différents. Cette fonctionnalité permet de réunir deux lignes téléphoniques différentes, personnelle et professionnelle par exemple, au sein du même appareil. Comme pour le Peax, le passage d'une carte SIM à l'autre se fait très facilement grâce à un raccourci présent sur l'écran de notifications. Au sein des fonctions téléphone et message, la mention de la carte utilisée est précisée à chaque fois en fonction du nom que l'on a attribué à chaque carte (ou de l'opérateur si on ne l'a pas fait).

Autonomie

L'autonomie du Cink King est un des points forts du mobile. Malgré son grand écran et sa fiche technique, la batterie de 2000 mAh du smartphone lui permet de tenir la distance en utilisation quotidienne pour environ deux jours sans recharge. La gestion de la luminosité n'étant pas automatique, il faudra tout de même penser à la gérer manuellement pour éviter une surconsommation de la batterie et ainsi ne pas être accroché à son chargeur tous les soirs. Idem pour la gestion des applications, du GPS, de la 3G ou encore du Wifi.

Test vidéo du Wiko Cink King

Musique

Tournant sous Android Ice Cream Sandwich, le Cink King dispose donc de l'application Musique de base, mais pour ceux qui le souhaitent, l'application Play Musique est bien évidemment disponible au téléchargement sur le Play Store. Pour ce qui est de ses qualités musicales, le King ne s'en sort pas trop mal, mais décevra bien évidemment les vrais amateurs de musique. En haut parleur, le son est plutôt correct, du moins si la sortie de celui-ci n'est pas obstruée, même si comme pour la majorité des smartphones de cette catégorie, le son se dégradera assez rapidement à haut volume. Pour ce qui est de l'écoute personnelle, les écouteurs fournis par Wiko sont toujours décevants, mais remplacés par un casque ou des écouteurs de plus grande qualité, le smartphone pourra aisément servir de lecteur musical d'appoint. Cependant, les malheureux 4 Go de mémoire de stockage seront très vite insuffisants pour accueillir sur ce téléphone un certain nombre de musiques (associées aux photos et applications). Il sera quasiment vital d'ajouter une carte microSD au King afin de pouvoir profiter des avantages multimédias qu'il offre.

WIKO CINK KING - Photo 24WIKO CINK KING - Photo 14

Photos et Vidéos

Côté photo, le Wiko Cink King est doté d'un capteur photo numérique de 8 Mégapixels, d'un double flash LED et d'un autofocus/touchfocus. En extérieur avec une bonne luminosité, la qualité des photos prises avec ce modèle est correcte, mais rien de vraiment exceptionnel. Le centre de la photo est correct, mais le piqué se dégrade sur les extérieurs à cause d'une optique médiocre. En intérieur ou en faible luminosité, le résultat est encore moins bon, la mise au point se fait plus difficilement et il y a beaucoup de bruit sur la majorité des photos et vraiment peu de détails. On ne parlera même pas du double flash LED qui brûle toutes les couleurs claires. L'appareil photo du King servira donc à ne pas louper quelques moments importants, mais ne se substituera sûrement à un compact numérique même d'entrée de gamme. On lui préfèrera largement un capteur comme celui du Cink Peax, pour rester dans la même gamme (quoi que d'un prix inférieur). Pour ce qui est de ses fonctionnalités, on se contentera des options, des modes de réglages et des filtres proposer par l'application appareil photo classique d'Ice Cream Sandwich. La fonction vidéo du capteur arrière est convenable si on évite de trop zoomer, et la caméra frontale reste utile même si la qualité est vraiment mauvaise.

WIKO CINK KING - Photo 20WIKO CINK KING - Photo 21WIKO CINK KING - Photo 22

WIKO CINK KING - Photo 28WIKO CINK KING - Photo 29WIKO CINK KING - Photo 30
WIKO CINK KING - Photo 31WIKO CINK KING - Photo 32

Conclusion

Après avoir tester le Cink Peak et le Cink Slim, le Cink King est sûrement le plus décevant des trois modèles Wiko au niveau du rapport qualité/prix. En effet, il proposent des qualités inférieures à celle du Cink Peax alors qu'il est vendu à 30 euros de plus. Commercialisé à 200 euros, le Cink King n'a comme avantage par rapport aux deux autres modèles qu'un écran bien plus grand, mais qui n'offre malheureusement même pas de meilleure résolution. Comparativement au Cink Slim, leurs caractéristiques sont très semblables mais il faudra tout de même déboursé près de 60 euros de plus pour s'offrir le King. Le Cink King est donc destiné principalement aux utilisateurs qui souhaitent posséder un androphone avec toutes les caractéristiques classiques et surtout un grand écran sans se ruiner.

 

WIKO CINK KING - Photo 10WIKO CINK KING - Photo 11WIKO CINK KING - Photo 12



 

Pages :