Tests telephone mobiles forum
Rechercher : 
 
  |  Inscription newsletter : 
 
Telephones mobiles - Test actualité prix deblocageTest telephone mobile - Abonnement forfait mobileAccessoires sonneries logiciels manuels deblocageActualité opérateur constructeur telephonesCommunauté forum mobiles
Bienvenue sur Graphmobile.com   |   Contact
Téléphones mobiles > Sony > Sony Xperia Z

Utilisation générale - Test Sony Xperia Z

Sony Xperia Z - Test complet du Sony Xperia Z

Pages :  
     


Utilisation générale

Ecran

L'écran reste l'un des arguments phares du Xperia Z. Sony étant le premier à se lancer sur le marché de la Full HD en France, les HTC Butterfly et autres Oppo n'étant pas disponibles dans nos contrées, toute la pression repose sur les épaules du Nippon. 1920 x 1080 pixels sur une dalle de 5 pouces, cela nous donne une densité de pixels de 440 ppi... Autant dire que niveau précision d'affichage, les performances sont là. Les promesses du moteur Sony Bravia Mobile 2 sont tenues, puisque l'on obtient des couleurs vives et contrastées, avec une luminosité qui nous a très agréablement surpris. Pour peu que la luminosité soit poussée à son maximum, les angles de vision sont d'ailleurs excellents, et les reflets limités ; sans cela, on pourra regretter des reflets un peu trop présents en extérieur. Côté noir, l'AMOLED continue de tenir la dragée haute à tous ses concurrents, Sony compris ; le Nippon a beau biaiser en choisissant des tonalités de gris, on note, en cas d'affichage de page noires, une plus grande efficacité chez un Samsung, par exemple. Niveau blanc, la marque atteint le presque parfait, malgré une légère tendance à tirer vers le jaune.

SONY XPERIA Z - Photo 12SONY XPERIA Z - Photo 13

Un point qui n'a rien de très technique, mais qui pourra en agacer plus d'un : le Xperia Z a une fâcheuse tendance à retenir traces de doigts et poussières. Le léger espace qui sépare le cadre et l'écran ramasse les petites fibres qui vole deci, delà, tandis que les traces s'accumulent à l'avant comme à l'arrière vitrifié du téléphone. Passé ce petit léger désagrément, on remarquera que la surface anti-rayures remplit bien son office, et qu'une couche posée sur l'écran permet de donner une deuxième chance à l'écran, si jamais l'utilisateur parvient à l'abimer, puisqu'il est possible de la décoller. Notez que Sony n'est pas ici partenaire de Corning, et qu'il ne s'agit donc pas d'un Gorilla Glass 3.

Réseau LTE

Comme les derniers-nés du moment, le Sony Xperia Z est fait pour tenir la distance face à ses concurrents qui sortiront cette année, puisqu'il est compatible avec le réseau 4G / LTE. Pas de quoi trépigner dès aujourd'hui, les zones couvertes en France restant encore peu nombreuses, mais plutôt la satisfaction de pouvoir acheter dès aujourd'hui un smartphone qui, du moins d'un point de vue réseau, ne sera pas obsolète dans les mois à venir. On remarquera par ailleurs une bonne accroche réseau chez ce terminal, qui ne nous a pas déçus lors de nos tests, notamment dans le cadre délicat des couloirs de métro.

Clavier

Que serait un smartphone sans un système de messagerie performant ? Côté messages textes, comme toujours, Sony propose un clavier intuitif dont les performances ne sont plus à prouver. La saisie intuitive s'avère efficace, proposant des choix judicieux et mémorisant les termes les plus souvent saisis. Évidemment, avec un clavier aussi large, les fautes de frappe seront moins fréquentes, sur un clavier bien conçu ; comme toujours, un double clic sur la barre d'espace permet d'afficher un point et, contrairement à ce que l'on connaît, la ponctuation n'est pas incluse au clavier AZERTY. Cependant, une sélection de signes apparaît dans la barre de recommandations lorsque l'on ajoute un espace après un mot ; plutôt pratique pour ajouter points d'interrogation / d'exclamation. On notera que la couleur choisie pour le thème général du téléphone apparaît dans le surlignage des mots dans l'application messagerie, elle même sur un thème blanc agréable pour les yeux.

Performances

Pour faire tourner Android Jelly Bean 4.1 (mise à jour prévue rapidement vers Android 4.2, Sony a prévu un hardware sans compromis, lui qui n'avait pas dépassé en 2012 le cap du double-cœur : le voici qui opte d'emblée pour une puce quadricœurs Qualcomm APQ8064 cadencée à 1,5 GHz, associée à 2 Go de RAM. Nul besoin de préciser que l'ensemble va vite lorsqu'il s'agit de naviguer un peu partout, de lancer des vidéos Full HD, de multiplier les applications ouvertes, bref de faire usage du multitâche. Inutile, là encore, de préciser que le Xperia Z se place en tête des divers benchmark, certes théoriques, mais qui donnent une idée précise de la longévité d'un tel smartphone. Suffisamment performant (voire trop pour la plupart des usages) pour faire tourner n'importe quelle application, le Xperia Z devrait couler des mois heureux avant de sombrer dans l'obsolescence. En surf web, la rapidité est là aussi de mise, malgré une légère tendance à chauffer sur la durée.

Autonomie

Sony a doté son Xperia Z d'une batterie de 2330 mAh, ce qui, sur le papier, nous avait laissés dubitatifs. Pour un écran de 5 pouces, cela peut-il suffire ? Quand des smartphones plus petits embarquent des batteries équivalentes, voire plus grosses, le Xperia Z s'en tire très bien. En utilisation pure, pas forcément, puisque la navigation web ou l'utilisation photo/vidéo consommeront à peine moins d'énergie, un petit tour dans la section "Gestion de l'alimentation" dans les réglages du téléphone suffiront à paramétrer son mode "Stamina". Pour résumer, cette fonctionnalité bien pensée désactive toutes les fonctions connectées du téléphone lorsqu'il est en veille, ne laissant que les messages et appels accessibles ; il suffit à l'utilisateur de choisir parmi sa liste d'applications celles qu'il souhaite ajouter à sa gamme d'applications actives même en veille. Quelques précieux points de batterie pendant la nuit, et atteindre sans trop de peine la journée d'utilisation. Les plus économes parviendront sans doute à tenir 36 heures ; quant à nous, gros consommateurs de données multimédias que nous sommes, nous avons tenu la journée, ce qui n'est déjà pas mal.

SONY XPERIA Z - Photo 23SONY XPERIA Z - Photo 24

Solidité

Le Sony Xperia Z est conçu pour résister aux agressions du quotidien, une promesse digne des meilleurs produits cosmétiques. Ça tombe bien, on reste dans la salle de bain, voire la cuisine... ou pire, les toilettes (oui, vous, là-bas, vous connaissez forcément le syndrome du téléphone rangé dans la poche arrière de son pantalon !). Sauf ratage niveau fermeture des connectiques, et c'est là le risque majeur à chaque utilisation du casque ou branchement au chargeur, le smartphone est étanche pendant 30 minutes jusqu'à un mètre de profondeur. On n'a pas dit que ce soit signe qu'il faut continuer à regarder votre épisode de série sous la douche... mais vous le pouvez. Quant à nous, nous avons préféré immerger le terminal dans le bocal de feu notre poisson rouge, après moult vérifications des connectiques. Aucun dégât à déplorer, mais avouons-le tout de suite : on n'est pas rassuré, et pas certain qu'on utilise la fonction tous les quatre matins. Par contre, on s'épargnera un petit moment de stress lorsque le téléphone sonne alors que l'on affronte une averse !

Prise en main vidéo



 

Pages :