Tests telephone mobiles forum
Rechercher : 
 
  |  Inscription newsletter : 
 
Telephones mobiles - Test actualité prix deblocageTest telephone mobile - Abonnement forfait mobileAccessoires sonneries logiciels manuels deblocageActualité opérateur constructeur telephonesCommunauté forum mobiles
Bienvenue sur Graphmobile.com   |   Contact
Téléphones mobiles > Sony > Sony Xperia Sola

Test Sony Xperia Sola

Sony Xperia Sola - Test complet du Sony Xperia Sola

Pages :  
     


Introduction

La famille des Xperia signés Sony ne cesse de s'agrandir. Au côté d'un Xperia S porte-étendard de la série, d'un Xperia P design en milieu de gamme et d'un Xperia U misant sur un rétro-éclairage coloré, vient s'ajouter un Xperia Sola légèrement différent. Également sous Android Gingerbread - Ice Cream Sandwich devra encore attendre la fin de ce deuxième trimestre - le smartphone, de taille modeste, est équipé d'un processeur double-cœur. Sous un écran TFT anti-rayures Reality Display de 3,7 pouces pour une résolution de 480 x 854 pixels (du classique chez les Sony Xperia), on trouvera ainsi une puce double-cœur STE U8500 cadencée à 1 GHz, mais aussi 512 Mo de RAM, 8 Go de mémoire de stockage, le tout dans un corps de 107 grammes (116 x 59 x 9,9 mm). Premier à embarquer le système floating touch, nous l'avons testé pour vous ; notez qu'il ne s'agit pas ici d'un test complet, dans la mesure où nous en avons reçu un prototype dont les performances pourront varier lors de la sortie du produit.

SONY XPERIA SOLA - Photo 1SONY XPERIA SOLA - Photo 7SONY XPERIA SOLA - Photo 10

 

Prise en main

A peu près de la taille d'un Xperia U, le Xperia Sola en reprend globalement le design, à une exception près : le bas de sa coque coloré et customisable. Ici, on perd à la fois cet aspect coloré et la barre translucide lumineuse qui habille son confrère. Le Xperia Sola dévoile un format plus surprenant, avec un écran plus épais que la coque sur laquelle il est placé, avec un petit espace entre les deux parties laissant apparaître un rétro-éclairage blanc lorsque l'écran est actif. Pas désagréable à prendre en main, et compact avec son écran de 3,7 puces, le Xperia Sola offre, comme ses homologues Xperia, un très agréable affichage, sur un écran aussi lumineux que contrasté. Pour en finir sur des points de design, évoquons la coque arrière du Xperia Sola, dont le toucher gomme s'avère plutôt agréable dans la main. On est un peu moins fan des boutons latéraux (power/veille à gauche, contrôle du volume et déclencheur photo à droite) au toucher tout plastique.

SONY XPERIA SOLA - Photo 8SONY XPERIA SOLA - Photo 12SONY XPERIA SOLA - Photo 11

Avec un processeur dual-core on ne peut plus classique, Android devrait tourner sans encombre. Notre prototype s'est montré plutôt fiable, nul doute qu'un modèle final sera à la hauteur des attentes d'utilisateurs exigeants. Sur un écran de 3,7 pouces, l'expérience de jeu restera limitée - on préfèrera les 4,3 pouces d'un Xperia S pour profiter de ce type d'usages - mais fonctionnera tout de même très bien. Notez pour les adeptes du téléchargement, qu'il s'agisse d'applications ou d'autres contenus, que les 8 Go de mémoire interne (5 Go disponibles dans les faits) sont secondés par un port microSD acceptant des cartes jusqu'à 32 Go. De même, la traditionnelle carte SIM a été préférée par Sony aux microSIM qui fleurissent dans le monde du mobile : un peu de classicisme dans les caractéristiques ne nuit pas, et nous avons finalement apprécié ces choix.

SONY XPERIA SOLA - Photo 5SONY XPERIA SOLA - Photo 9SONY XPERIA SOLA - Photo 2

Pour finir, remarquons que le Xperia Sola est équipé d'une puce NFC : les intéressés pourront donc se procurer des SmartTags Xperia, à paramétrer selon leurs besoins, ou encore, pourquoi pas, payer sans contact à l'avenir. Une dernière petite fonctionnalité bien vue : la possibilité de réaliser des captures d'écran en effectuant un appui long sur bouton power ; on y a le choix entre éteindre le smartphone, basculer en mode silencieux, en mode avion, ou réaliser un screenshot.

Interface, Multimédia, Photo et Vidéo

Concernant son fonctionnement général, le Sony Xperia Sola s'offre, comme le reste de la gamme nippone, la surcouche TimeScape propre à Sony. Au menu donc, une interface sobre et efficace, mettant nettement l'accent sur les réseaux sociaux, notamment via des widgets dynamiques. On retrouve au passage le pack d'applications qui font la spécificité du constructeur : LiveWare Manager (gestion des préiphériques), mais aussi l'ensemble l'application Media Remote (commande de produits Sony Bravia), et les services connectés de la marque. On pense notamment à Music Unlimited, destiné au téléchargement de titres musicaux, mais aussi à Video Unlimited, pour de la vidéo à la demande. Notez que comme toujours chez Sony, l'application de reconnaissance musical TrackID est de la partie, et que l'on retrouve une radio FM dans le smartphone. La fonction xLOUD (amélioration et amplification du son) compte elle aussi parmi les qualités du Sola.

SONY XPERIA SOLA - Photo 13SONY XPERIA SOLA - Photo 14SONY XPERIA SOLA - Photo 19

Pour ce qui concerne la photo et la vidéo, le Sony Xperia Sola est équipé d'un capteur photo rétro-éclairé de 5 mégapixels associé à un flash LED. Le rendu, s'il n'égale bien évidemment pas celui d'un Xperia S, reste très agréable. On apprécie la présence du touchfocus et d'une fonction panorama par balayage, avec un nombre de modes scènes suffisant. Gardons à l'esprit que notre exemplaire étant un prototype, il est susceptible de proposer de meilleures performances à sa sortie. Côté vidéo, on obtient de la HD 720p de qualité très honorable, même s'il faut songer à ne pas déplacer trop vite l'appareil pour garder une bonne netteté. Les résultats photo et vidéo présentés ci-dessous ne sont présents qu'à titre indicatif !

Exemples photos :

SONY XPERIA SOLA - Photo 23SONY XPERIA SOLA - Photo 24SONY XPERIA SOLA - Photo 25

Exemple vidéo 720p :

Navigateur & Floating touch

Le navigateur du Xperia Sola, comme sur le Xperia S, se montre particulièrement véloce et agréable à utiliser, sans originalité particulière par rapport aux autres Android Gingerbread. Sans ? Pas tout à fait, en tout cas, puisque le Xperia Sola est doté d'un petit plus qui pourrait (éventuellement) faire la différence : la technologie floating touch. Cette dernière permet, en tenant son doigt à quelques millimètres de son écran, de placer les liens en surbrillance, comme si on déplaçait le curseur d'une souris. Impressionnante d'un point de vue technique, et surtout fonctionnelle, cette option uniquement utilisable dans la navigateur web se montre utile essentiellement lorsque l'on a affaire à des listes de titres sur lesquels cliquer (en somme, sur les pages web de médias, ou dans les menus déroulants). Le navigateur respecte la couleur de surbrillance choisie par le site : pour des titres en gris clair passant au gris foncé en surbrillance, mieux vaut avoir sérieusement zoomé pour apercevoir quelque chose ! Finalement, un seul détail peut chiffonner : est-ce bien utile ? L'intérêt d'un smartphone reste d'être utilisé partout, en marchant, dans les transports en commun, ou lorsque l'on n'est pas très réveillé. Or le floating touch impose de placer son doigt très près de l'écran, et, pour ce faire sans cliquer, de faire preuve d'une bonne dose de concentration. Au final, il faudra tout de même cliquer précisément, surbrillance ou non. Bref, cela apparaît plus comme un gadget techniquement brillant, mais concrètement peu utile.

(le titre en orange est ici surligné grâce au floating touch)

Conclusion

Dernier-né de de la gamme Xperia, le Sony Xperia Sola se distingue par un design légèrement différent, avec notamment un écran proéminent sur une coque noire, blanche ou rouge. Situé en milieu de gamme, ce petit modèle tout de même équipé d'un processeur double-cœur (comme le Xperia U) gagne 0,2 pouces par rapport à son frère, ainsi que du NFC, pour une trentaine d'euros supplémentaires (environ 329€), quand, pour un peu plus de 400€, le Xperia P gagne un écran de 4 pouces, une finition unibody en aluminium et un capteur photo de 8 mégapixels capable d'enregistrer en 1080p. Parti pour être un produit fiable, il nous laisse quelque peu sur notre faim côté design, la faute à une finition plastique sans grand éclat. Bénéficiant néanmoins de l'expérience Sony, de son interface aboutie et de performances multimédias de bonne qualité, il est à même de convaincre sans peine. Quant au floating touch, s'il a le mérite de fonctionner (d'innover ?), difficile de le concevoir comme un réel argument de vente.  La question est finalement : situé à mi-chemin entre les Xperia U et Xperia P, le Xperia Sola dispose-t-il de compétences suffisamment décisives pour détourner un éventuel acheteur d'un U ou d'un P ? Pas si sûr...



 

Pages :